Bonjour à tous,
Lors de la campagne présidentielle, j'ai mis en débat un certain nombre d'idées et de propositions pour "changer la donne" de notre système éducatif. Il me semblait qu'il y avait une évidence : 
"La priorité est de se pencher sur quelques grandes questions structurelles qui bloquent aujourd’hui   l’atteinte des objectifs :
-          Le mode de pilotage et de régulation est un obstacle à la réussite des politiques éducatives ;
-          L’organisation administrative du système éducatif freine son efficacité ;
-          Les entités d’enseignement doivent se constituer en réseaux pour être plus performantes ;
-         Une nouvelle alliance doit être nouée avec les collectivités ;
-         La gestion des ressources humaines doit être repensée."
 Après six mois d’exercice du pouvoir, je n'ai pas le sentiment que ces dossiers aient été vraiment ouverts. Peut-être me trompe-je car nous avons eu droit cependant à quelques déclarations d'intentions louables sur ces sujets.
Je persiste néanmoins à penser que mes propositions peuvent encore éclairer le débat.
Je vais donc republier mes contributions sur ce Blog.
Pyd






 

Commentaires

  1. Je salue votre persévérance. Les mêmes constats sont faits depuis des années et la situation ne s'améliore pas vraiment: structures inadaptées, fonctionnement archaïque, procédures redondantes, absence de communication réelle, profils de personnels inadéquats, objectifs non pertinents (sérieusement, la réussite au DNB?)... Un chantier. Y a-t-il vraiment une volonté ou une économie a-t-elle fini par se construire sur les ratés de l'éducation nationale? Est-il impossible de dépassionner le débat et d'adopter une stratégie de changement pragmatique?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog